Mon premier roadtrip #3

Itinéraire #3 – De Ólafsfjörður à Reykjavik

 

28 avril 2016

Péninsule de Trollaskagi

La route jusqu’à Siglufjörður, est réputée pour la beauté de ses paysages. Mais en Islande le temps est toujours incertain et malheureusement nous rencontrons la neige et le blizzard qui nous empêchent de voir les montagnes ou l’océan sur la route.

Arrêt à Siglufjörður,. Il y a un musée du hareng qui aurait été un bon divertissement en remplacement des randonnées prévues. Mais le musée est fermé hors saison, il n’ouvre qu’au mois de juin.

Islande - 28042016 - 146 - web

Début de journée décevante à cause du temps. Nous n’avons pas vu grand chose hormis la route et la neige. Notre petit 4 roues motrices peine parfois et me donne quelques frayeurs. Heureusement, il n’y a pas beaucoup de voiture dans cette région.

Nous traçons donc vers la prochaine étape. Nous arrivons à Varmahlíð en fin de matinée. Nous attend un charmant cottage bien douillet, où il est bon de se réchauffer car dehors il fait -2°C !

18h, le temps se dégage enfin, le soleil refait son apparition après 2 jours de nuages et de neige. Nous apercevons enfin les montagnes face au cottage.
20h, après quelques courses locales, un paquet de riz et de l’huile d’olive, nous profitons de la cuisine pour faire notre poisson et manger du saumon gravelax. Un régal.

21h, nous partons aux golden hours vers une église traditionnelle et la Glaumbaer Farm avec ses toits en herbe.

Hestasport Cottages – Varmahlíð :
Petit chalet très mignon, cuisine équipée (notre truite au four était plutôt pas mal!), peignoir tout doux fourni pour aller se baigner dans le hot pot central. La douche sent le souffre.

 


 

29 avril 2016

Un petit bout de nord puis vers l’ouest

Ce matin, réveil tout doux à 9h, nous profitons encore un peu du chalet. La neige tombe de nouveau mais n’a pas l’air de tenir.

Nous avançons vers l’ouest en direction de la péninsule de Vatnsnes. Le temps se dégage, et pas une trace de neige sur le paysage.

Notre premier arrêt est au troll pétrifié. C’est le lieu stratégique pour voir des phoques. Le long de la plage de Hvitserkur, il y en a quelques uns. Curieux comme tout, ils s’approchent du rivage avec quelques pirouettes entre les vagues.

Nous continuons le tour de la péninsule avec un arrêt à Illugastadhir, où une petite marche vous amènera à un observatoire avec des jumelles. Les phoques sont bien là. En été le site est fermé car c’est la pleine période de nidification. Dernier arrêt à Anastaðastapi rock avant de rejoindre Stykkishólmur.

Islande - 29042016 - 171 - web

Fin de notre route journée. Le climat semble enfin s’être réchauffé. Le soleil pointe enfin le bout de son nez. Et nous profitons du moment pour marcher le long du port et sur la falaise voisine.

Hólmur-Inn – Stykkishólmur :
Jolie guesthouse pas très loin du port, cuisine équipée, 2 salles de bain communes, confortable.

 


 

30 avril 2016

La péninsule de Snaefellsnes

Départ de Stykkishólmur très tôt. Beaucoup de choses à voir. Le soleil semble être au RDV.

Kirkjufell fait fasse à Kirkjufellfoss. La petite “montagne église” se tient droite, isolée. Quelques photographes sont au rendez-vous mais il neige de nouveau, et un épais brouillard se forme.

Nous continuons vers le Parc national de Snaefellsjökull. Nous longeons une route étroite à travers la lave, le long de la côte jusqu’à la page de Skarðsvik. Première plage de sable blond de notre périple.
Le bout de la route se sépare en T. L’une se dirige vers une route accidentée et un petit phrase orange. Il n’y a pas de macareux par là. L’autre route mène à un autre phrase orange, plus grand et un puits qui donnerait de la bière.

Une impressionnante caldeira se tient désormais face à nous. Le cratère de Saxhöll, vieux de 4500 ans, est accessible à pied par un escalier accroché autour du volcan.

Un peu plus loin se trouve la plage de Djupalon et les reste d’une épave d’un chalutier. Quelques pierres de poids différents à l’entrée de la plage vous mettent au défi. Il s’agissait d’un concours de force pour les pêcheurs d’autrefois. Les quatre pierres pèsent entre 23 et 154 kg.

Nous nous rendons ensuite au centre de visiteurs à Hellnar. Mais une fois sur place, nous apprenons que le centre à été déplacé à Malariff et n’ouvre qu’en mai (hors-saison bienvenue !).

Impossible de voir le sommet du Snaefellsjökull, car les nuages sont trop bas. A Arnarstapi, les habitants ont beaucoup d’humour et ont calculé les distances en passant par le centre de la terre. Jules Verne s’est en effet inspiré du glacier pour en faire l’entrée de son voyage.

Une autre histoire croise notre route, celle du géant Barður mi-troll, mi-humain qui poussa son neveu Rauðfeldsgjá dans une crevasse. Ce fut sa punition pour avoir poussé Helga, la fille de Barður sur un iceberg qui dériva jusqu’au Groenland.

La faille est étroite et profonde, et s’engouffre dans la montagne, coupée en deux. Vous pouvez vous enfoncer à pied sur quelques dizaines de mètres.

Nous rejoignons ensuite la plage d’Ytri-tunga, où nous apercevons encore quelques phoques.

Nous passerons la nuit à Borganes un peu plus au sud.

Auberge de jeunesse – Borganes :
Chambre avec deux lits simples, pas de draps fournis (ou en supplément), cuisine équipée, l’auberge était presque vide pourtant nous avons eu des voisins allemands très bruyants dans la chambre à côté et qui n’enlèvent pas leur chaussures… (j’insiste, mais pensez à l’image qu’ils donnent, j’espère que les français ne sont pas comme ça).

 


 

1 mai 2016

Bifrost et Reykholt

Avant dernier jour…

Départ de Borganes pour Bifrost. Pas grand chose à voir à Bifrost, quelques cascades Ganni et Laxfoss. Cette dernière est presque introuvable. Il faut prendre une petite route et se garer à droite d’une propriété privée, puis descendre à pied…

Suite à Deildartunguhver (imprononçable). La source chaude la plus puissante d’Europe. C’est elle qui nous a donné de l’eau chaude à Borganes et ce soir à Akranes (#QuandTaDoucheSentL’œufPourri). 180 litres d’eau à 100°C à la seconde. Elle arrive dans les maisons de la région à 70°C. Ressource naturelle inépuisable…

Petit tour par Reykholt, centre de culture médiévale islandaise. Où le célèbre Snorri a vécu (#sagas islandaises). Petite visite du musée sur la vie de Snorri et les sagas Islandaises. Saviez-vous que le marteau de Thor s’appelait Mjölnir ?

Direction ensuite Husafell pour voir la magnifique cascade Hraunfossa sur lave. Un peu plus loin la tumulteuse Barnafoss creuse dans la roche.

Nous arrivons à Akranes en fin d’apres-midi. Et en profitons pour faire une tour près du phrase. La ville est très étendue. Rien de particulier à voir.

Islande - 01052016 - 206 - web

 

Teigur Guesthouse – Akranes :
Hôtes absolument adorables, qui prennent le temps de vous expliquer les lieux à voir dans la région, le rez-de-chaussé est réservé aux voyageurs, eux habitent le 1er étage. Cuisine superbe, bien équipée, avec des produits locaux à disposition, une pièce pour faire la lessive, des vélos à disposition, une chambre grande et confortable. Bref, la meilleure guesthouse de notre trip en Islande.

 


 

2 mai 2016

Reykjavik

Nous partons assez tôt d’Akranes car nous devons rendre la voiture vers 10h. Et nous voulons passer par Glymur, la plus haute cascade d’Islande. Arrivée sur le site, le panneau indique qu’il faut environ 1h à pied pour y accéder. Le guide précise qu’il faut 2h (nous avions pas pensé à vérifier le veille – petit couac de fin de séjour). Nous aurions dû partir plus tôt. Nous n’avons donc pas le temps de faire cette randonnée. Quel dommage, ça sera sur la liste de la prochaine fois. Et nous apprenons plus tard d’un ami Islandais que la randonnée est plutôt difficile, même si la cascade est proche (5,5 km aller/retour).

Nous rebroussons donc chemin, déçus, et partons vers Reykjavik.

Islande - 02052016 - 208 - web

Après avoir rendu la voiture et déposé les valises à l’auberge, nous partons en exploration de la ville.

Reykjavik Downtown (centre ville) est vraiment un quartier très sympa, la ville est chouette avec ses couleurs et ses boutiques. C’était une journée tranquille, promenade dans les rues, l’étang, le port, Harpa (magnifique bâtiment moderne où se tient des expos, concerts…), église post-moderne Hallgrímskirkja, on peut prendre l’ascenseur pour monter en haut, quartier chic, boutiques, Babalur lunch pour manger. Pas mal de musées à faire pour la prochaine fois aussi…

Si vous vous éloignez du centre ville, allez jusqu’à Landakotskirkja, une église néo-gothique avec beaucoup de charme (nous n’avons pas pu y rentrer car il y avait un enterrement).

La journée se termine par une sympathique rencontre avec des amis Islandais.

Une journée est vraiment bien pour visiter la capitale, ensuite si vous voulez profitez des alentours et des spectacles au centre Harpa, partez plutôt pour un grand week-end.

Petit extra street-art : 

Nous retournons à l’hôtel nous poser un peu car le bus pour l’aéroport est à 2:30 AM. Décollage 6:00 AM.

Auberge de jeunesse Loft Hotel – Reykjavik Downtown :
Nous n’avons pas dormi dans nos chambre car notre bus partait très tot. Et on voulait éviter de faire du bruit. Nous avons donc fait une petite sieste dans le salon de l’auberge. Super attitude du veilleur de nuit qui normalement ferme cette partie du salon, mais qui l’a laissée ouverte pour nous.

Babalu – Reykjavik [€] :
Simple mais efficace. Petits plats comme à la maison. On aime la déco hors-norme. Nous y avons mangé le midi par hasard. Et le soir, nos amis islandais nous y ont emmené aussi.

Itinéraire de Ólafsfjörður à Reykjavik. Retrouver l’itinéraire complet de notre séjour sur cette carte.

Le retour à Paris est plutôt nostalgique. On se sent tellement bien en Islande. La nature a tellement à offrir. Cette île est simple et incroyable, par tous ses aspects.

Sauvegardez cet article sur Pinterest !

Vous aimez ce blog ? Aidez moi à le faire connaître !
Graine de pirate

Petite je rêvais d’être un pirate. Pas un pirate sanguinaire et avide de trésors, mais plutôt celui qui est aventurier, combatif et curieux. Je pars donc en expédition pour ma première aventure. Celle de la découverte de mon nouveau monde... Le Royaume-Uni.

Un commentaire

  1. […] La suite de notre itinéraire c’est ici : Itinéraire #3 – De Ólafsfjörður à Reykjavik  […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *