Sous le soleil de Toscane

En route pour l’Italie, où j’espère trouver -enfin- du soleil et un peu de chaleur après 6 mois d’hiver en Écosse. C’est parti pour 10 jours sur les routes de Toscane.

 

20 mars 2018

Bologne – jour 1

Bologne est une petite ville, qu’il est très facile de traverser à pied (si vous n’avez pas de grosse valise évidemment). Depuis l’aéroport, une navette vous amène à la gare centrale où vous pourrez reprendre un bus si votre B&B est de l’autre côté de la ville (comme nous).

Arrivée la veille, nous commençons donc notre excursion pas la Basilique San Domenico qui abrite quelques fantômes, Mozart et Michelangelo sont bel et bien passés par là. Et si vous vous demandez quel est ce monument sur la place, et bien, c’est une sépulture. Anecdote apprise plus tard, lors de notre visite du museum d’histoire de Bologne.

Toscane - 20032018-3377

Direction ensuite la place principale, Piazza Maggiore où nombre de bâtiments historiques se font face. Nous entrons dans la cathédrale de San Petronio. L’histoire ici est aussi amusante, la façade de l’église est à moitié jolie… Tout simplement parce que les italiens avaient de grands plans de décoration pour cette église, mais ont manqué de moyens techniques, dont la façade a été laissée non terminée – anedocte du musée, oui le musée vaut vraiment le détour !

Petite pause déjeuner dans le Mercato di Mezzo (food hall) de Bologne avant de rejoindre, oui on y arrive, le musée d’histoire de Bologne. On y trouve toutes les infos sur l’histoire de la région et de Bologne, depuis les Etrusques jusqu’à aujourd’hui. On y apprend l’histoire du drapeau de l’Italie, qui a été créé à Bologne même, et croyez le ou non, Napoléon y est pour quelque chose. Petite histoire des tours de Bologne, qui aujourd’hui se comptent sur les doigts de la main, mais il y a fort longtemps, il y en avait des vingtaines.

Palazzo pepoli [Musée] Museo della storia di bologna – via Castiglione 8.

Pour le soir, on se trouve un petit “fastfood” italien (prisé des étudiants à priori), premières pâtes fraîches et verre de vin du séjour. Il faut goûter les Tagliatelles Bolognaise Al Ragù. “Bolognaise” est un terme inventé par les non-Bolonais, mais le vrai non c’est bien Al Ragù par ici, interdiction de dire “Bolognaise”. Chaque restaurant à sa recette secrète.

Bottega Portici [Fastfood de pâtes fraiches] – 2 Torri – Piazza di Porta Ravegnana, 2, 40126 Bologna BO, Italie

21 mars 2018

Bologne – jour 2

Deuxième jour à Bologne, nous avons réservé nos tickets pour la Tour Asinelli (la plus haute), et même plus haute que la tour de Pise. Je ne recommande pas pour les gens qui ont le vertige (même moi qui n’ai pas le vertige j’étais pas super à l’aise). C’est 5€ la tour et vous pouvez prendre vos tickets sur le site ou directement à l’office du Tourisme sur la Piazza Maggiore (pas de ticket vendu à la tour).

Toscane - 21032018-2249

La vue en haut est vraiment splendide, on peut voir au loin la Basilica Santuario della Madonna di San Luca, en haut de la colline et son chemin sous les arches qui part en bas de la colline. Plus d’infos au musée d’histoire (oui je me répète, mais il est cool ce musée).

Puis nous rejoignons la Basilica San Stefano, qui est en fait un labyrinthe de petite église. De toute façon, tout ce qu’il y a à savoir sur tous les bâtiments de la ville est au musée (comme ça j’arrête de me répéter).

 

Il y a cependant une chose que nous avons eu du mal à comprendre dans la ville. Nous avons croisé pas mal de gens portant des couronnes de laurier, faisant la fête, buvant du champagne dans la rue. On a d’abord pensé à des enterrements de vie (avant mariage), ou à des visites guidées. Mais non, c’était simplement le jour de la remise des diplômes. Et c’est de tradition.

Nous marchons en direction du nord de Bologne, pour le déjeuner, un contact nous conseille E’Cucina. Et cette cantine italienne qui semble seulement connue des locaux à de quoi séduire. Pour 15€ vous avez une entrée, un plat, un dessert, de l’eau, un verre de vin et le café. Tout est fait maison et vous avez le choix parmis 3 entrée et 3 plat. Plus la déco est trop chouette avec les vélos accrochés au plafond.

Ristorante È Cucina Leopardi [Restaurant Cantine] Via Giacomo Leopardi, 4

Toujours vers le nord, nous visitons la Piazza dell’ VIII Agosto et le parc Della Montagnola. Rien d’extraordinaire ici. C’est certainement plus vivant et plus joli durant l’été.

Nous rebroussons chemin vers Via Piella, une petite fenêtre dans le mur s’ouvre pour voir le canal.


Première glace du séjour chez Crema Funivia. Même s’il fait encore froid, les italiens ont l’air de dire qu’il n’y a pas de saison pour manger de la glace. Je vais pas dire non.

Crema Funivia [Gelateria] Piazza Camillo Benso Conte di Cavour

 

22 mars 2018

Florence – jour 1

Départ tôt ce matin pour prendre le train direction Florence. 30min depuis la gare de Bologne, easy peasy.
Nous déposons nos bagages à l’hôtel. Notre hôte nous donne toutes les astuces et meilleures glaces de Florence. Nous sommes parées !

Hotel Cestelli, Borgo Santissimi Apostoli, Florence

Nous commençons par le sud de Florence, vers le jardin Boboli. Ticket combiné pour le jardin de Boboli et Bardini au guichet du musée Boboli. Le sud de la ville est adorable, avec ses magasins d’arts, design et mode indépendants. Pas le budget malheureusement. Sauf pour une petite gelato recommandée par notre hôte.

[Boutiques créateurs] – Sdrucciolo de’ Pitti, Florence
[Papeterie et accessoires marbrés] – Via S. Agostino Florence

Gelateria Della Passera [Gelateria] – Via Toscanella, 15/red, 50125

Nous commençons notre aventure dans le jardin de Boboli, plutôt charmant et calme. Et bénéficie d’une jolie vue sur la ville depuis le haut du parc. Vous pouvez ensuite continuer via le Forte di Belvedere (qui ne semble être ouvert que lors d’expositions) jusqu’au Jardin de Bardini avec une autre jolie vue sur la ville. Ce parc est plus petit, mais pas moins charmant, moins de touristes et de jolies découvertes.

Toscane - 22032018-2451

Direction ensuite la Piazza Michelangelo, où tous les touristes sont réunis pour admirer le coucher du soleil. Bon j’avoue c’est super cool.

Toscane - 22032018-2557

Retour en ville. Notre cher Lonely Planet nous recommande un petit restaurant familial. 15€, 2 plats + 1 verre de vin + eau + accompagnement. Simple mais efficace et bon.

Il Contadino [Restaurant] – Via Palazzuolo, 69/71 R

Ce soir nous réservons sur internet les tickets combinés pour le lieu le plus touristique de Florence, le Duomo (18€), ce ticket comprend l’entrée au musée, au Baptistère, la Tour du clocher et la crypte. La cathédrale et le dôme sont gratuits, en revanche, planifiez bien car il y a souvent la queue (surtout en saison touristique) pour visiter la cathédrale (ça peut aller de 30 min à 4 heures de queue), et l’entrée au dôme est seulement accessible si vous avez réservé un créneau horaire (et on a bien fait de réserver en ligne, car le week-end approchant, tous les créneaux étaient booké le lendemain jusqu’au lundi). Toutes les infos sur le site du Duomo de Florence.

23 mars 2018

Florence – jour 2

Nous commençons notre deuxième jour par la Piazza San Maria Novella, le soleil, qui enfin nous chauffe la peau depuis quelques jours est des plus agréable. (Il fait beau en écosse, mais jamais assez chaud).

Après le petit déj’ en terrasse, départ pour le Duomo, on se sait pas encore ce qui nous attend. Arrivées sur place c’est le choc. Cette place est magnifique, l’architecture est impressionnante. On ne peut que écarquiller les yeux et dire un grand “Whouaaah *%#*”. Nous commençons par le musée, car la queue pour la cathédrale semble assez longue. Le musée se fait relativement vite, 1 heure je pense et explique la construction et l’histoire du Duomo. Puis nous patientons tranquillement dans la queue pour la cathédrale avec le plus gros Cannoli à la pistache du monde – sans rire, j’ai cru que j’allais pas pouvoir le finir. Après bien 25 min d’attente nous entrons enfin dans la cathédrale. Et bien c’est un peu décevant. La richesse de l’extérieur contraste donc avec la simplicité de l’intérieur. En revanche, la fresque de la coupole est un chef d’oeuvre technique.

Toscane - 23032018-2656

Étape suivante, le campanile (clocher), caractéristique de la Toscane, il y a toujours un clocher qui accompagne les cathédrales. D’en haut, vue sympa sur la basilique et la ville. Direction ensuite le Baptistère, tout aussi impressionnant par sa taille. Ce monument a été considéré pendant des siècles pour un monument païen. Fou non ?

Heure de la pause déjeuner, nous partons en quête du Mercato (food hall), et là c’est un peu la claque, on ne sait même pas quoi choisir. Ça sent la truffe à pleine balle, les pâtes et tout ce que la cuisine italienne a de meilleure. Ça sera arancini au prosciutto. Ces grosses croquettes de riz. Miam.

Retour au Duomo, car nous avons rendez-vous pour monter en haut de la coupole.

Toscane - 23032018-2678

Retour sur terre où il est déjà leur d’une glace. De quoi faire un benchmark des meilleures glaces à la pistache de Florence (et de Toscane).

Vivoli [Gelateria] – Via dell’Isola delle Stinche, 7r, 50122

Puis direction la pont Santa Trinita dans une lumière de fin de journée.

Toscane - 23032018-2704

24 mars 2018

Florence – jour 3

Aujourd’hui c’est promenade dans la ville et shopping – enfin notre activité favorite sera plutôt léchage de vitrine. Il est 11h, une glace peut-être ? Par le plus étrange des hasards, nous nous retrouvons devant un glacier recommandé par notre hôte, et ça s’appelle “Pourquoi pas” en Italien, pas question de faire l’impasse.

Perche no ! [Gelateria] – Via dei Tavolini, 19r, 50122 Firenze FI, Italy

Direction ensuite le Porto Vecchio, le pont le plus touristique de Florence, on l’avait déjà aperçu durant le coucher du soleil la veille. Mais cette fois, on passe dessus. Car on se demandait pourquoi il y avait autant de touristes sur le pont, alors que la vue est le pont lui même, donc si tu es sur le pont tu vois pas le pont, tu suis.

Arrivés sur le pont, on comprend mieux pourquoi les touristes sont agglutinés pour prendre des selfies. La vue depuis le pont est carrément cool en fait. Et toutes ces petites boutiques à l’ancienne sont vraiment charmantes.

Passage par le Palazzo Vecchio, Le musée aux 4 heures de queue (c’est pas des conneries). Puis nous nous arretons à un petit restaurant, pour manger des burger à la focaccia, juste divin. Sans oublier un petit verre de vin.

Dal Barone [Panini & vin] – Borgo S. Lorenzo, 30, 50123

Puis arrêt shopping bouffe italienne. Mon panier : truffes au chocolat blanc et à la pistache, risotto aux truffes à faire soi-même, Gianduja (le Nutella 3.0 que quand tu l’as gouté, tu reviens plus jamais au Nutella), pesto, bar de chocolat blanc à la pistache, Savonnettes à l’huile d’olive – une petite merveille pour mettre dans votre tiroir de linge, ça sent le propre comme quand c’est Maman qui lave.

En parlant d’huile d’olive, nous testons la dernière adresse de glace de notre liste, qui fait des glaces à l’huile d’olive. Malheureusement, il n’en a pluuuuuuus ! Bah ça sera Pistache et Ricotta, et c’est bon quand même.

Eataly [Épicerie Italienne] – Via de’ Martelli, Florence
Carabè [Gelateria] – Via Ricasoli, 60/R, 50122 Firenze FI, Italy

Nous passons dans une boutique de papeterie marbrée traditionnelle (un art inventé ici même à Florence), et le charmant commerçant nous fait une démonstration en direct de comment créer les marbrures sur le papier.

Toscane - 24032018-2803

Dernier jour à Florence. Nous prenons le taxi demain matin pour récupérer la voiture de location à l’aéroport.
Nous achetons une Brioche de pâques (préparéé donc qu’à Pâques) pour le petit déjeuner de demain matin.
Cela s’appelle Colomba di Pasqua, une brioche en forme de colombe (qui aurait probablement été écrasée par une voiture) avec des raisins, amandes et grains de sucre.

25 mars 2018

Pistoia

ON – A – LA – VOITURE – LA – PLUS – MIGNONNE – DU – MONDE. Petite fiat 500 bleue marine. Va pas falloir l’abimer, et la conduite des Italiens me fait un peu flipper…

Nous mettons le cap sur Pistoia.

Petit point d’attention, dans beaucoup de ville en Toscane on ne peut pas se garer à l’intérieur de la ville, où même circuler. Il faut donc trouver un parking gratuit ou payant à l’extérieur de la ville. Les villes ne sont pas très grandes, donc il est très facile de se garer à la périphérie et de marcher 15 min pour rejoindre le centre. Vous pouvez aussi vous garer sur des parking payant dans la ville, mais c’est très vite hors de prix (1,50€ de l’heure). J’indiquerai nos bons plans parkings avec l’icône .

[Gratuit] Parcheggio Cellini – Via Provinciale Pratese, 105, 51100 Pistoia PT, Italy

C’est dimanche, et la ville est des plus calme. Une ville fantôme en Toscane. Sur la place centrale, on retrouve le campanile, le baptistère et la cathédrale. Un peu plus loin il y a un petite place avec un puit et des petits restaurants tout autour. Nous passons à l’épicerie acheter notre déjeuner, mozzarella, focaccia, pesto maison, tomates et salami. Notre sandwich est passé au niveau supérieur.

I salaioli [Épicerie fine italienne] – Piazza della Sala, 20, 51100 Pistoia PT, Italy

La ville est très facile à parcourir. C’est tout petit aussi. Fin de la journée, nous passons au supermarché pour compléter notre risotto au truffes du soir. On trouve des vins sympa. Un des cinque Terre, que j’avais déjà goûté quand j’étais là bas, c’est pas très loin en fait. Et un vin que l’on gardera pour une prochaine étape. Spoiler: San Gimignano.

26 mars 2018

Lucca

Ce matin, direction Lucca, une autre petite ville de Toscane, entourée de remparts. Nous trouvons un parking presque vide à l’extérieur de la ville, 5 min à peine pour rejoindre les portes des remparts.

[5€ la journée] Park Carducci LuccaViale Giosuè Carducci, 55100 Lucca LU, Italy

Si vous suivez le chemin depuis le parking, le chemin vous mène droit dans les remparts. Sans blague, nous sommes littéralement sous les remparts, par un charmant tunnel étonnement éclairé et ponctué d’installations artistiques.

Toscane - 26032018-2897

Dans le centre, les rues sont animés, il fait grand soleil, les gens circulent en vélo, pas de voitures dans la ville. Direction la place principale, Piazza San Michele.C’est typiquement le genre de petite ville, où il faut se perdre un peu et aller au grès des envies.

Au loin nous apercevons une tour surprenante. Des arbres sont plantés tout en haut, ce qui donne à la tour des allures de “Seigneur des Anneaux”. Et oui, encore une tour vous me direz, on commence à être habitué (même plus peur). Nous prenons un billet combiné pour Torre Guinigi et le jardin Orto Botanico, qui se trouve au Sud-Est de la ville au pied du rempart. Là haut, il faut jouer des coudes pour passer mais la vue est vraiment top, j’installerai bien mon transat à l’ombre des arbres.

Toscane - 26032018-2975

Nous prenons ensuite la route pour la Piazza Anfiteatro, une place toute ovale, baignée de soleil.

Il est l’heure de manger, nous partons faire quelques courses, car nous avons prévu de pique niquer sur les remparts. Focaccia et Buccellato (une brioche traditionnelle aux raisins secs et anis). Puis nous prenons au passage 2 bières locales. Par qu’on est pour la consommation locale !

Forno Amedeo Giusti [Boulangerie] – Via Santa Lucia, 20, 55100 Lucca LU, Italy
Pizzicheria la Grotta dal 1865 [Épicerie] – Via dell’ Anfiteatro, 2, 55100 Lucca LU, Italy

Nous trouvons une petite place sur l’herbe au Nord de Lucca, en haut des remparts. Si vous le souhaitez, vous pouvez louer des vélo pour la journée ou pour quelques heures et faire le tour des remparts via la piste cyclable. Il y a même des vélo-carrosse (jusqu’à 6 personnes) ou des tandems.

Après cet agréable pique-nique, une petite marche digestive via les remparts à l’est nous amène jusqu’au Jardin Botanique.

Nous déambulons ensuite dans les rues de Lucca. Vous pouvez choisir de visiter les musées et les cathédrales (payant), mais de notre petite expérience, les batiments sont souvents plus jolis de l’extérieur. Et puisqu’il fait beau, nous voulons profiter du soleil. Ne manquez pas la Via Fillungo avec toutes ses boutiques.

Il est l’heure de l’apéro, nous trouvons un mignon petit bar à vin, où nous croisons une australienne et des écossais (le monde est petit non?) – pour la précision, ma copilote de voyage est australienne et nous habitons en Écosse.

Baccanale [Bar à vin et tapas italienne] – Via Sant’Andrea, 14, 55100 Lucca LU, Italy

Nous prenons la route pour Pisa où nous avons notre airbnb. Même routine, vous ne pourrez pas vous garer dans le centre ville, donc privilégiez les rues résidentielles à l’exterieur.

[gratuit] Via Alfredo della Pura, 56123 Pisa

 

27 mars 2018

Pisa & San Gimignano

Notre journée débute tôt, nous voulons être les premières sur le site pour monter dans la Tour de Pise.
Les billets se prennent au guichet et vous devez choisir un créneau horaire, la tour ne peut accueillir qu’un certain nombre de touristes. Premier créneau de la journée pour nous, nous sommes juste une dizaine à faire la queue. Le ticket vous permet aussi de visiter la cathédrale, mais si vous voulez visiter les autres sites, il faudra payer un full-ticket. Honnêtement ça fait un peu cher, alors nous faisons l’impasse.

Toscane - 27032018-3048

Monter les escaliers de la Tour penchante et plutôt fun, quand ton centre de gravité est complètement bouleversé et que tu te prends les murs. Il faut le faire pour comprendre. Après quelques recherches pour comprendre pourquoi la Tour est penchée, nous nous rendons compte qu’il y a comme un quiproquo sur la valeur de l’angle : entre 3° et 5°, ça fait une sacrée différence arrivé en haut quand même. Bref. Nous ne saurons pas l’angle exact, mais ce qui est sûr c’est que la tour est un clocher, comme souvent en Toscane la cathédrale est accompagnée d’un campanile (Clocher). La tour a débuté sa construction au 12e siècle, mais une partie du sol était trop mou, la tour a commencé à pencher durant la construction, mais ils ont quand même décidé de la finir. La tour n’a été terminé qu’au 14e siècle et a donc continué de pencher de plus en plus jusqu’au 21e siècle, durant lequel de gros travaux ont permis de stabiliser la tour et même de réduire de 1° l’angle.

Visite ensuite de la cathédrale, malheureusement, ils font de gros travaux sur la coupole intérieure (depuis 5 ans), donc pas moyen de voir la fresque. Mais les travaux devraient être finis en 2019. Mais comme toujours l’extérieur est toujours plus impressionnant que l’intérieur. La place commence à être bien remplie. La queue s’allonge pour la Tour de Pise.

Direction ensuite le fleuve pour un petit tour en dehors des sentiers touristiques.
Et une petite glace + un panini de compétition, oui dans cet ordre!

Gelateria De’ Coltelli [Gelateria] – Lungarno Antonio Pacinotti, 23, 56100 Pisa PI, Italy
L’Ostellino [Panini] Piazza Felice Cavallotti, 56126 Pisa PI, Italy

Toscane - 27032018-3114

Direction San Gimignano, on avait presque oublié qu’on avait réservé un B&B par là, mais a priori la ville vaut le détour. Nous sommes accueilli pas notre hôte et sa famille, charmante et pleine de vie, un vrai coup de coeur pour ce petit coin de paradis à 5 min à pied de la ville. Depuis notre chambre nous avons une vue sur le village de San Gimignano et ses vignobles, un vrai luxe.

Sur la place centrale de ce village, il y a le meilleur glacier du monde ! Nous avons hâte de goûter ses glaces et nous nous dirigeons sans réfléchir vers le premier glacier indiquant “the best ice-cream in the world”, notre hôte à Florence nous avait parlé de ce glacier qui avait gagné plusieurs fois le titre, et qu’il était sur la place principale, le seul, on en pouvait pas se tromper. Glace en mains, toutes contentes, nous partons nous asseoir et constatons avec étonnement un autre glacier sur la place indiquant cette fois “Gelato world champion”. Et oui, nos glaces ne sont pas celle du bon glacier ! Avouez quand même que c’est super roublard de faire ça non ?

Donc la bonne adresse est celle-ci :
Gelateria Dondoli [Best World Gelato] – Piazza Della Cisterna, 4, 53037 San Gimignano SI, Italy

Nous y reviendrons 2 heures plus tard, pour tester (enfin) la meilleure (supposément) glace du monde.
Et cette fois j’ai choisi 2 parfums originaux, Noix-Gorgonzola et Ricotta. Miam. Nous avons même la chance de voir le meilleur glacier du monde en personne (mais il préfère servir des connaissances qui nous passent grassement devant).

San Gimignano est encore une ville où il faut se perdre, longez les remparts, montez au point le plus haut et visiter le musée (gratuit) du vin Vernaccia di San Gimignano produit au pied même du village. Il y a même une petite expérience VR qui vous emmène directement dans les vignobles. Il y aussi une fontaine au pied du village, complètement cachée de la vue des touristes c’est un lieu calme et apaisant, à l’est du village suivez le chemin vers Fonti Medievali.

Nous avons déjà notre vin acheté 2 jours plus tôt à Pistoia, ça sera pour ce soir. Le jardin de notre hôte à une petite terrasse couverte, l’air est doux, on pique nique aux chandelles nos trouvailles : focaccia croustillante, charcuterie et fromages italiens, beurre de truffes, pesto et vin. Miam.

 

28 mars 2018

Sienne

Petit déjeuner avec produits locaux chez notre hôte, toujours aux petits soins (faut que j’y retourne!).

Départ pour Sienne, une plus grosse ville. Nous trouvons une petite aire de parking bien cachée, il ne reste qu’une place. Je regarde la taille de la place et me dit que je ne rentrerai jamais. Mais me souviens que la voiture qui a quitté le parking était une fiat 500, comme notre voiture, je devrai rentrer alors ? Alors oui je suis rentrée, après 5 min de manoeuvres. Ils sont fou ces italiens.

[gratuit] Via Martiri Caserma Lamarmora, 9, 53100 Siena SI

Sinon si vous voulez pas vous prendre la tête il y a un autre parking beaucoup plus grand ici :
[gratuit] Parcheggio Pubblico Gratuito Il Campino – 53100, Piazza della Libertà
Mais arrivez tôt si vous voulez avoir une chance d’avoir une place.

La ville de Sienne mérite bien 1 bonne journée pour visiter. Si vous avez déjà fait pas mal de musée, campaniles, coupoles et de cathédrales, une belle vue extérieure est largement suffisante. C’est une petite économie de plus pour se payer des glaces (chacun ses priorités).

J’appréhendais un peu Sienne, grosse ville, mais il se trouve que j’ai adoré, la ville se trouve en haut d’une colline, et ses petites rues étroites orangées (couleur exacte “Terre de Sienne” – c’est le designer en moi qui parle) sont pleines de charmes.

Toscane - 28032018-3317

Nous trouvons un petit restaurant buffet à volonté, pour 15€ par personne.

Gastronomia Morbidi [Buffet/restaurant] – Via Banchi di Sopra, 75, 53100 Siena SI, Italy

Parmis les sites à voir ; la Piazza del Campo, Piazza San Giovanni, il y un escalier sur la gauche qui mène à une arche en marbre – la porte du Paradis? Non, juste la Piazza Duomo. Partez aussi en excursion pour découvrir les fontaines de la ville, des petites merveilles, elles sont un peu partout dans la ville. Piazza San Francesco, Piazza San Domenico, et la rue principale Via Banchi di Sopra et Via Di Città, mais n’hésitez pas pas à parcourir les rues adjacentes, trop mignonne.

Toscane - 28032018-3285

Nous prenons de la hauteur à la forteresse Fortezza Medicea, à l’ouest de la ville. La vue doit être sympa au coucher du soleil. Mais nous repartons pour la campagne Toscane pour la nuit, dans le petit village de Civitella in Val di Chiana.

Le village et son château-fort son perché sur une colline, au milieu des paysages si caractéristique de la Toscane. Le coucher du soleil est d’un rose sans pareil. Notre hôte nous recommande le restaurant de son ami un peu plus bas dans le village. Le restaurant est désert, mais extrêmement chaleureux. Un petit gastronomique abordable et à la hauteur de l’accueil italien.

Il Vicolo [Restaurant gastronomique] – Piazza Mazzini Giuseppe, 7, 52040 Civitella In Val di Chiana AR, Italy

29 mars 2018

Cortona

Jour du retour. Nous passons une partie de la journée à Cortona, recommandé par notre hôte, nous n’aurons malheureusement pas le temps de faire les autres recommandations (Castiglion del Lago, un village près d’un lac – Pienza, considérée pour être l’incarnation de la ville idéale selon une utopie de la Renaissance – et Montepulciano).

Toscane - 29032018-3349

Cortona est une petite ville, encore une fois, nous nous perdons volontairement dans les petites rues étroites, et suivons le chemin jusqu’au sanctuaire, tout en haut du village. Une bonne petite marche sportive pour atteindre le haut et voir enfin la Basilica di Santa Margherita. Encore plus haut il y a la forteresse, qui n’est ouverte qu’à partir de Pâques malheureusement.

Là haut, le son du vent est pure et la quiétude règne.

Et c’est déjà l’heure de rentrer, nous déposons la voiture à Florence, avant de reprendre le train pour Bologne pour la dernière nuit.

 

Sauvegardez cet article sur Pinterest !

Pinterest (6)

Vous aimez ce blog ? Aidez moi à le faire connaître !
Graine de pirate

Petite je rêvais d’être un pirate. Pas un pirate sanguinaire et avide de trésors, mais plutôt celui qui est aventurier, combatif et curieux. Je pars donc en expédition pour ma première aventure. Celle de la découverte de mon nouveau monde... Le Royaume-Uni.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *